Zarathoustra, cependant, regardait le peuple et s’étonnait. Puis il dit : L’homme est une corde tendue entre la bête et le Surhomme, – une corde sur l’abîme. Il est dangereux de passer de l’autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière. Ce qu’il y a de grand dans l’homme, c’est qu’il est un pont et non un but : ce que l’on peut aimer en l’homme, c’est qu’il est un passage et un déclin.
"Ainsi parlait Zarathoustra", Friedrich Nietzsche.
 
Petites chroniques politiques, photographiques et voyageuses.


Bonjour Anonyme !
Connectez vous pour écrire des articles ou des commentaires.



Articles
27
1
1
1
2
2
3
5
5
4
1
2
Thèmes
27
2
3
5
17
Sujets
07/2019 - (0)
07/2018 - (0)
07/2017 - (0)
12/2016 - (0)
08/2016 - (0)
09/2015 - (0)
05/2015 - (0)
07/2014 - (0)
05/2014 - (0)
03/2014 - (1)
11/2013 - (0)
05/2013 - (0)
04/2013 - (0)
03/2013 - (0)
01/2013 - (0)
12/2012 - (0)
09/2012 - (1)
07/2012 - (0)
04/2012 - (0)
01/2012 - (0)
11/2011 - (0)
11/2011 - (0)
04/2011 - (0)
04/2011 - (0)
02/2009 - (0)
04/2007 - (0)
04/2007 - (0)

Liens
Contact Ecrivez moi Send me a mail

Site développé par
17/sept/2015 - Admin - Route du Jasmin 2015

Après avoir emmené des centaines de voiliers sur plus de 20 ans vers la Tunisie, l'organisation de la Route du Jasmin modifie son programme 2015 pour des raisons de sécurité et choisi comme destination la Marina de Ragusa en Sicile. Tous les participants regrettent la Tunisie et la gentillesse de ses habitants mais partent avec enthousiasme vers la Sicile.

La première étape est l'Ile d'Asinara a l’extrême nord-ouest de la Sardaigne. Un coin magnifique d'ou nous partons vers la cote ouest par le passage Fornelli.
Aprés une pause a Carloforte, sur l'Ile San Pietro au plein sud de la Sardaigne nous nous dirigeons vers Villasimius un mouillage juste derrière le Cap Carbonara, tous les poètes clients chez Barilla en ont rêvés !
Cap vers la Sicile : direction Marsala, c'est pas le meilleur plan de ce rallye. Le port est triste, a 30mn d'une ville sans caractère et la moitie des bateaux sont mouillés culs a quai faute de pendilles. Après une journée assez éprouvante passé a protéger Aventura d'un vent de face de 25/30 nœuds et après dérapage sur un fond d'herbe, nous partons profiter d'une place avec pendille qui venait d’être libérée.
Un peu de repos et nous voila partis vers la Marina de Ragusa. Une marina tres moderne, un peu foide mais point de départ vers un des cœurs historique de la Sicile : Ragusa  Ibla. C'est une trés belle ville de style baroque reconstruite vers 1690 aprés un tremblement de terre.

On en profite aussi pour aller visiter la Punta Secca, une trés jolie cote avec son phare, sa plage, ses paillotes et .... la maison du commissaire Montalbano.

Retour vers l'ouest, direction Trapani, trés belle escale au nord-ouest de la Sicile.

Ensuite, traversée vers la Sardaigne vers Porto Corallo (escale qu'on peut oublier mais qui a l'avantage du calme et d'une station gazoil) puis remontée de la Sardaigne par Arbatax, Ottiolou, Isola de Cavalli.
A noter une belle excursion en "train vert" vers le centre montagneux de la Sardaigne a partir d'Arbatax; A faire.

Enfin retour vers la cote Française via Figari et une belle traversée de Corse, bon plein avec un vent stable de 12/14 nœuds : du bonheur.

Voir les photos


26/mai/2015 - Admin - Croisiére Bleue 2015

Le vent était annoncé sur le parcours de cette 51eme Croisière Bleue, malheureusement, ce fut l'absence de vent au départ qui a marqué les 150 équipages de cette édition de épreuve classique.
Après une tentative infructueuse vers 19h30, le comité a déplacé sa ligne de départ vers la pointe Bacon pour finalement envoyer à la tombée de la nuit les équipages.
Après quelques milles dans le petit temps, les bateaux ont enfin touché le vent annoncé (rapidement installé a 20/25 noeuds) et les premiers bateaux arrivaient dés le petit matin dans le port Corse.
Aventura est arrivé a 11H10 aprés environ 14h de course et une arrivée par 35 nœuds de vent devant la Revellata.
Position d'Aventura 62/150 en temps réel, 25/48 dans la classe en temps compensé.

L'équipage d'Aventura de gauche a droite : Stan,Jacques,Nadia,Jean-Pierre,Renaud et Anne.

Le traditionnel pique-nique dans la pinède s'est déroulé le vendredi dans une ambiance extraordinaire avec charcuteries corses (coppa, lonzo), veaux tigrés a la broche, fromages et vins Corse.

La deuxième manche : Après une première course marquée par le fort vent d'ouest, les concurrents ont pu quitter Calvi samedi matin dans un medium fort apprécié pendant les premiers milles de course. Hélas, après quelques heures de régates, le vent faiblissait et la zone de transition forçait les équipages à choisir le côté du plan d'eau : Est ou Ouest ?
Au petit matin, les premiers étaient en vue des côtes continentales dans un vent trés léger.
Aventura a mis son moteur a 4h du matin sans espoir de retoucher du vent.
26 bateaux sur 150 ont pu rallier l'arrivée dans les temps avant la fermeture de la ligne.



21/juill/2014 - Admin - Avignon OFF 2014

Nos coups de cœur (choisis et vus) au Festival Off d'Avignon 2014.


Et les photos !


16/mai/2014 - Admin - Croisiére Bleue 2014

Mercredi 7 mai, 19h Antibes - Départ de la Croisière bleue qui va amener Eolia et Aventura a Calvi avec 150 autres voiliers.
Beaucoup de voiliers avec 2 ris sur les 3 départ espacés de 10mn , la météo prévoit 25 nœuds/ rafales a 30 de secteur ouest. En effet, Aventura marche a fond (8.5 a 9 nœuds) jusque tard dans la nuit avant de rencontrer un premier trou d'air, repartir et retrouver la pétole a 10 miles de Calvi. On finit quand même a la voile le jeudi vers 17h permettant un classement.
Le vendredi est réservé a la grande teuf dans la pinède, gigantesque "parilla" avec 2 veaux tigrés de Corse sur la broche.
Départ pour le retour a Antibes le samedi vers 9h30, une première pétole scotche les voiliers dans la baie de Calvi avant qu'un petit souffle nous dégage petit a petit vers le large. A 23h et 30 miles de la cote, nouvelle pétole qui semble cette fois bien installée comme un mur entre nous et le Cap d'Antibes. Abandon (démarrage du moteur) a 4h du matin pour une arrivée honteuse a Antibes vers 8h30. Nous ne seront pas les seuls puisque seuls quelques voiliers (protos ou petites bombes affutées) franchissent la ligne a la voile avant la limite.
Au bilan, une sortie très agréable pour les 2 équipages qui se sont battus dans des conditions de temps variables et une ambiance très chaleureuse.

Classements pour Eolia (classe 1) et Aventura (Classe 2)
Photos de la croisière bleue





20/mars/2014 - Admin - Croisiére en Terre deFeu

Le 6 janvier 2014, départ de Buenos Aires a bord de Kousk Eol (Le centurion 45 S des fréres Cornet), destination le Cap Horn.
Le 7 au matin, a la sortie du chenal (chenal de 135 miles), une vérification du fond de cale montre des mouvements notables des boulons de quille !
Changement de route immédiat vers Piriapolis (Uruguay) situé a 30 miles et seul port a 200 miles doté d'un lift capable de sortir le bateau a terre et d'une profondeur d'eau suffisante.
Un mois aprés, aprés restratification intérieure et exterieure de la coque et des membrures au niveau de la quille, Kousk eol reprend sa route vers le sud.
Aprés escales au mouillage sur la péninsule de Valdez et au port a Puerto Deseado, nous passons le détroit de Le Maire, nous engageons dans le canal Beagle et atteignont Puerto Williams (la ville la plus au sud du monde d'apres les chiliens, titre détenu par Ushuia d'apres les argentins).
En tout cas, nous rentrons au Yatch club micalvi, le yatch club le plus au sud du monde ! et rencontrons la 2 ou 3 voiliers de proprietaire et une dizaine de voiliers charters en attente du tour du Cap Horn.
On a une fenêtre méteo OK au bout de deux jours et partons faire le tour du Cap Horn en suivant un parcours autorisé par la marine chilienne.
Retour a Puerto Williams puis départ dans le canal Beagle vers l'ouest, on snobe Ushuia au passage (ville pas intéressante et problemes administratifs lourd alors que nosu sommes encore gérer par le Chile.
Visite des fjords et des Glaciers le long du beagle, ce sont des paysages magnifiques, uniques et ou grouille une faune trés active (otaries, pingouins, pétrelles, baleines, dauphins....
Et enfin, remontée dans les canaux vers le détroit de Magellan et Punta Arenas, ou on arrive le 9 mars. Fin du voyage pour moi alors que mes compagnons continuent leur tour du monde.

Photos de la navigation
Photos de Buenos Aires et de patagonie.
Le blog de Kousk Eol