jd Fado a Lisbonne Tanger Aventura Kids à Cape Town Pékin Postdamer Place à Berlin Kids 2 à Cape Town Aventura 2
Salvador de Bahia George Grosz, Berlin Sur Kousk Eol Flaminco a Madrid Pékin NYC Baie d'Halong Manifs Le Mékong
  Zarathoustra, cependant, regardait le peuple et s’étonnait. Puis il dit : L’homme est une corde tendue entre la bête et le Surhomme, – une corde sur l’abîme. Il est dangereux de passer de l’autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière. Ce qu’il y a de grand dans l’homme, c’est qu’il est un pont et non un but : ce que l’on peut aimer en l’homme, c’est qu’il est un passage et un déclin.
"Ainsi parlait Zarathoustra", Friedrich Nietzsche.
 
Petites chroniques politiques, photographiques et voyageuses.

Bonjour Anonyme !
Connectez vous pour écrire des articles ou des commentaires.

Années
3
1
1
1
2
2
3
5
5
4
1
2
Thèmes
2
4
7
17
Sujets
07/2020 -
05/2020 -
05/2020 -
07/2019 -
07/2018 -
07/2017 -
12/2016 -
08/2016 -
09/2015 -
05/2015 -
07/2014 -
05/2014 -
03/2014 -
11/2013 -
05/2013 -
04/2013 -
03/2013 -
01/2013 -
12/2012 -
09/2012 -
07/2012 -
04/2012 -
01/2012 -
11/2011 -
11/2011 -
04/2011 -
04/2011 -
02/2009 -
04/2007 -
04/2007 -

Liens
Contact
Ecrivez moi/Send me a mail

Site développé par
23/juill/2020 - jackduvr - Mai/juin 2020: De Toulon a Calvi, Cap corse, Golfe de Gênes ....

Aprés une triste période de confinement, nous avons décidé de nous échapper a nouveau vers la Corse et l'Italie. Cette fois-ci, compte tenu du temps disponible plus court, nous contournerons la Corse par le nord. Aprés une petite escale a Porquerolles (on s'en lasse pas), nous profitons d'une légére baisse du mistral pour traverser sur Calvi, la traversée est tonique mais rapide (25 a 30 noeuds 3/4 arriere puis travers). Le temps de déguster un agneau de lait arrosé d'un patrimonio, de profiter de l'immense plage pratiquement vide de touristes et nous repartons vers St Florent. Grande marche dans le désert des Agriates puis direction Cap Corse, compte tenu de l'état de la mer cote ouest, le mouillage a Centuri est abandonné au profit d'un mouillage a Tamarone (Est Corse prêt de Macinaggio).
Nous abandonnons Marie-Francoise et Guy, un couple d'amis marins qui nous accompagnent depuis Toulon et repartons tous les deux (Maryse et Jacques) vers Capria puis le Golfe de Gênes.
Une escale a Viareggio trés technique : remplacement des batteries et du convertisseur 12/220V, on va pouvoir enfin réutiliser l'ordinateur pour naviguer ! (les traces en pointillés sur la carte représentent les périodes sans ordinateur et ont été reconstituées).
En effet, une des batteries nous a fait trés peur, gonflée et brulante aprés une nuit branché au quai, on a risqué l'explosion!
On en profite aussi pour visiter (par bus) Lucques et Pietrasanta. Ca nous permet de constater que les mesures sanitaires sont beaucoup mieux respectées en Italie que chez nous : masque généralisé et descente de police dés qu'il y a un rassemblement de plus de 10 personnes. Départ pour la Grieza, Gênes, Alassio puis San Remo. San Rémo que nous découvrons avec plaisir : les parcs, la vieille ville, le port de pèche et le charme du spritz en terrasse (spritz campari bien sur).
Retour vers Toulon via des mouillages a St Jean cap Ferrat, Iles de lérins, Baie de Briande, Anse Notre dame sur Porquerolles.....
A bientôt pour un prochain épisode.


15/mai/2020 - jackduvr - Conte moderne (et véridique) sur la mondialisation

Le 14/3/2020 (3 jours avant le confinement), je décide de prendre ma température. Pas de chance, le thermomètre est en panne.
Je sors la Ferrari (déguisée en 308 pour pas avoir d'ennuis) et fait la tournée des Pharmacies, Darty, Carrouf.....
Plus de thermomètres!
Y a plus qu'Amazon: je trouve un thermomètre a 100 balles fdl compris (30 normalement en boutique). Je commande.
Le 19/3 Chronopost me prévient : vous serez livré demain entre 8h et 18h.
Le lendemain, on est a la fenêtre toute la journée (confinés), que dalle!
Plein de ressource, je vais sur le suivi de colis et vois "24/3 a 18h15 colis renvoyé chez l'expéditeur" !@$
Après une longue recherche, je trouve le numéro de téléphone d'Amazon et appelle, une charmante dame basée a Casablanca me promet qu'elle s'en occupe.
Je reçois un mail - en créole - de "Maison de Confiance" (MDC dans la suite du récit, attention pas MDR) relayé par Amazon qui me demande de confirmer mon adresse. MDC étant basé en Angleterre, je répond en Anglais, et MDC me remercie en Italien (véridique).
Le 27/3, je reçois mon colis.
Résumons nous, je commande mon produit chez Amazon, Amazon qui sous-traite a MDC (royaume uni) , MDC qui vend un produit allemand approvisionné a Singapour et qui expédie par DPP (royaume uni),  DPP qui sous-traite a Chronopost, Chronopost qui sous-traite a un chauffeur/livreur auto entrepreneur qui loue sa camionnette chez Leclerc (je l'ai vu).
La bonne nouvelle, c'est que j'ai pas de température.
Bon confinement.


15/mai/2020 - jackduvr - Transat 2019 - de Toulon a Pointe a Pitre

2/1/2020: Ça y est, de retour a Grenoble après une nouvelle traversée transatlantique, de Toulon a Pointe a Pitre (Guadeloupe) soit 4500 miles nautiques (~8000km).
Parcours détaillé et photos sur:
jduverger.com


14/juill/2019 - admin@newoueb.com - Aventura en Toscane

 

L'équipage d'Aventura (Maryse et jacques) a décidé pour cette saison de faire de la plaisance, c'est a dire de profiter des escales, d'attendre les vents favorables pour naviguer et de prévoir des journées de repos au mouillage.
Ca se traduit par un parcours plus court (700 milles) mais tout aussi riche en découvertes, plus de voile et beaucoup de plaisir.Une première étape nous permet de traverser vers Ajaccio, avec au petit matin le passage des Sanguinaires.
Descente vers Bonifacio après un superbe mouillage a Campomoro dans la baie de Propriano.
Un peu de mauvais temps nous bloque 2 jours a Bonifacio (ou nous laissons Alain un ami qui nous a accompagné jusque la) et nous en profitons pour faire de belles marches le long des falaises et vers le cap Pertusato.
L'étape suivante nous mène a Maddalena, une ile au nord de la Sardaigne. Ce n'est pas la première fois que nous retrouvons avec beaucoup de plaisir La Cala Gavetta - le vieux port de Maddalena -, et la encore on use les baskets a faire le tour de cette Ile magnifique.
Un vent de travers assez fort dans les bouches de Bonifacio nous emmène rapidement a un mouillage prés de Porto vecchio au sud de la Corse, puis au port le lendemain.
La, petit resto en terrasse dans la vieille ville d'ou l'on veille sur le bateau en bas au port, et on se rend compte que notre bateau de 11m est un des plus petit, une tendance qui va se confirmer et s'amplifier dans les ports italiens.
Quelques mouillages avant d'atteindre Solenzara (et ses plages !) ou l'attente d'un vent favorable nous permet d'excursionner - a pied - dans l’arrière pays au Monte Santu et vers les aiguilles de Bavella.
L'étape suivante de plus de 55 milles nous mène a Bastia le long d'une cote assez morne.
Deux jours a Bastia pour profiter de la ville (le marché, le vieux port, la citadelle, un apéro gratuit chez Mattei lors d'un vernissage ..) et de la montagne vers Cardo.
Une belle étape vers Capria (une ile comme Madallena que l'on aime bien retrouver pour son ambiance et pour une nature très protégée) puis encore 53 milles a donf (15 a 20 nœuds de travers, moyenne de 7,5 noeuds) vers Viareggio.
Viareggio c'est a la fois la capitale mondiale des chantiers constructeurs des superyatchs de luxe (Benetti...), une longue promenade en bord de plage (Le passagio) avec plein d'immeubles art déco et le point de départ en bus vers Florence et Pise.
Je ne commenterai pas les visites de Florence et Pise - il y a d'excellents guides pour ca - sauf pour dire que c'est superbe mais qu'il y a un monde fou et que ca soule un peu. Personnellement, j'ai été assez déçu par le Ponte Vecchio...
Après une nuit au mouillage prés de La Spezia, nous filons vers Gènes en longeant les "cinqterres" (voir épisode 2016).
Gènes est une ville vraiment intéressante mais d'un abord un peu ingrat avec son immense port plein de bateau de croisières, de ferry, de cargos et son auto-pont qui permet a une route de traverser la ville en hauteur au niveau du port. Encore pas mal de marche nous permet de découvrir les palais, la vieille ville, le petit port de pécheur de Boccadasse et l'apéro traditionnel (Le Corochinato) au bar degli asinelli..
A noter que les port italiens ont souvent été d'excellentes étapes gastronomiques avec une cuisine simple, savoureuse et bon marché, Ha les liguines au fruits de mer : c'est ça la plaisance !
Enfin, retour vers Toulon avec quelques escales (Loano, Impéria..) et mouillages (Villefranche, Iles de Lérins, Cap Taillat, Porquerolles), les mouillages ont étés très agréables mais un peu dénaturés par des invasions de méduses qui empêchent la baignade, Il semble que la sur-pèche soit responsable de ces invasions.
A bientôt pour un prochain épisode.


pages